Interview - #ScratchMonth



Réaliser une interview est l'une des trois thématiques proposée pour cette deuxième semaine de mois mai consacré à Scratch. 




Une interview est comme une partie de ping-pong, de tennis (cf. réaliser une devinette). Les deux sprites, l’intervieweur et l’interviewé, se renvoient une balle sous la forme de questions et de réponses. Plusieurs types de blocs peuvent être utilisés pour réaliser une interview avec Scratch.

  • Des blocs de parole situés dans la catégorie Apparence
  • Les blocs de questions dans la catégorie Capteurs
  • Les blocs de l’extension Synthèse vocale

Une interview avec les blocs de parole (Apparence)

Les blocs Apparence sont pourvus d’une zone à valeur pour définir le temps de parole. Pendant que l’un des deux protagonistes parle, l’autre attend. Dans un précédent article, #ScartchAtHome Devinettes j’expliquais comment générer un dialogue, un jeu de questions – réponses.

Seulement deux blocs sont utilisés : 


Si une question est posée pendant 2 secondes, celui qui doit répondre à la question attend 2 secondes minimum avant de répondre. Et vice versa. Pendant que l’interviewé répond, l’intervieweur attend. 

La réponse, ou la question, peuvent être contenus dans plusieurs blocs qui s’enchainent. Dans ce cas il faut penser à additionner les temps de parole pour définir le temps d’attente.



Cette technique permet de créer une interview automatique. Les questions, et surtout les réponses, sont déjà définies.


Une interview dynamique (blocs Capteurs)

Une interview dynamique est une interview dans laquelle les réponses de l’interviewé ne sont pas préenregistrées. 


L’utilisation du bloc demander () et attendre situé dans la catégorie Capteurs, permet de modifier les réponses de l’interviewé. En effet, lorsque le bloc demander () et attendre est utilisé, un espace pour saisir la réponse s’affiche sur la scène.








La réponse est tapée dans la zone de saisie et validée en appuyant sur [Entrée]. Elle est dite dans bulle de parole grâce au bloc 


Le bloc réponse stocke la réponse qui a été saisie. 



Cet exemple de programme, utilise les message, à la place des blocs dire () et attendre () pour créer un effet de Ping-pon.

Chaque fois qu’une question est posée, le message question +n° est envoyé. L’interviewé, lorsqu’il reçoit ce message, répond. Puis il envoi, à la suite de sa réponse, le message réponse + n°.






Interview parlé (blocs Synthèse voacle)

Scratch 3 dispose d’une extension qui a pour nom Synthèse vocale. Elle permet de faire réellement parler les sprites.




Vous pouvez spécifier pour chaque sprite, l'intervieweur et l'interviewé, une voix différente avec le bloc choisir la voix du (). Cette voix est initilisée

Le bloc prononcer () ne dispose pas de temps de parole. Il n’est donc pas permis de savoir précisément le temps de parole de l’intervieweur ou de l’interviewé. L’utilisation de messages est nécessaire.






Pour réaliser une interview dynamique parlée, il vous faut insérer le bloc demander () et attendre sans préciser la question, celle-ci étant prononcée. 

Ce bloc, même vide sert à afficher la fenêtre de saisie afin que l’interviewé précise sa réponse. 



Vous connaissez désormais trois techniques pour créer une interview de votre animal de compagnie, votre ourse en peluche, votre meilleur ami etc. 

Pour rendre cette interview plus réaliste, vous pouvez modifier les costumes des sprites lorsqu'ils s'expriment.





Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Concours Scratch et Raspberry Pi

Faire du pixel art avec Scratch

Scratch - Dessiner dans un repère orthonormé